moicestlucile

Just another WordPress.com site

Un conte que j’ ai du continuer a écrire en français: L’amour des trois oranges

on January 1, 2015

Salut, je vais écrire le début qui était déjà écrit en italique et ce que j’ai écrit en normal.

Il y avait une fois un roi et une reine qui avaient un fils, et ce fils était très habille de son corps et instruit dans toute chose. Un jour que le prince jouait à la balle, une vieille femme vint à passer, un petit pot d’huile à la main. Le jeune homme lança sa balle qui heurta le pot de la vieille et le brisa.

Il s’avança pour présenter ses excuses, mais la vieille femme en colère lui dit : ” Prince, vous ne serez heureux que lorsque vous aurez trouvé l’Amour des trois oranges.

Il ne peut vivre plus longtemps  dans l’innocence. Il faut qu’il sache. Il faut qu’il trouve. Il fait son bagage, appelle son cheval.

Arrivé dans un vieux village, il demande à une jeune fille si elle savait ce que signifiait ” l’amour des trois oranges ” . Elle lui dit que le seul rapport avec ce qu’il venait de dire c’était l’oranger sacré qui se trouvait en haut de la montagne , c’était le seul arbre qui avait poussé à des millions de kilomètres de hauteur. Alors, Corentin commença à monter la montagne quand tout à coup, il entendit des hurlements de loup. Le cheval apeuré se mit à hennir tellement fort que Corentin fut obligé de descendre.

Il tenait son cheval d’une main ferme, mais un loup fit son apparition. Alors, par la pression, il lâcha son cheval. Il se retrouva donc face à un loup tout seul dans un endroit qu’il ne connaissait pas bien.

Soudain il eut une petite idée. C’était risqué mais il fallait qu’il essaie. Il allait faire approcher le loup vers l’arbre le plus proche et le plus facile à escalader et rester là le plus longtemps possible.

Corentin passa à l’action. Mais là juste devant lui, un autre loup apparut. Son plan ne pouvait plus marcher, il courut le plus vite possible. Quand au loin il aperçut un lac. Enfin, il se jeta dans l’eau. Il était pour de bon sauvé.

Remis de ses émotions, il se dit que l’oranger était spécial. Il attendit que les loups partent. Il put enfin sortir du lac. Il se remit en route.

Enfin, il arriva au sommet. Là devant lui se trouvait l’oranger. Mais il ne restait qu’une orange dessus. Alors il eut une idée. Il cueillit l’orange et la planta. A l’emplacement où il avait planté l’orange, un arbre poussa. Corentin cueillit donc trois oranges et les mit dans sa sacoche. Justement une pierre du lac était tombée dans son sac. Il voulut la jeter quand il vit qu’il y avait quelque chose dessus. Il lut : ” Moi fille de roi être transformée !!! ” Corentin se demanda ce que c’était mais il la remis dans son sac.

Enfin revenu au royaume, il alla vite donner les oranges à la sorcière. Elle fut étonnée mais elle semblait pleurer, pleurer de joie. Elle mit les oranges et les mangea. Puis devant Corentin, la sorcière se transforma en princesse. Elle dit : “Enfin je vais pouvoir rejoindre le château !” Alors, Corentin se rappela de la pierre, et c’est là qu’il comprit. La sorcière était en vérité sa soeur la princesse.

L’amour des 3 oranges étai le sortilège de la princesse.

 

FIN


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: